shape1 shape2 shape3

Élargissement du Grand Pont

  • Concours
  • Étude
  • Exécution
  • Réalisé

Le Grand Pont, conçu par l’ingénieur Adrien Pichard, est situé au centre de la ville de Lausanne. Il assure la liaison est-ouest sur la petite ceinture. Construit en 1844, le Grand Pont est un pont à deux arcatures superposées d’une longueur de 170 m. L’étage inférieur, composé de 6 arches, a été enterré lors du comblement de la vallée du Flon. L’étage supérieur de 19 arches est quant à lui toujours visible.

Le projet d’élargissement s’inscrit dans le cadre du développement des axes forts entre Lausanne et Morges et en particulier de l’exploitation des bus à haut niveau de service. L’élargissement du tablier offrira plus d’espace et de confort aux différents usagers : bus, cyclistes et piétons. L’élargissement du tablier de 15 m à 17.10 m est réalisé par la mise en place d’une dalle en béton précontrainte et monolithique permettant la suppression du tablier existant composé d’entretoises et de dalles pour les trottoirs.

Compte tenu de la valeur historique de l’ouvrage, le développement du projet a été accompagné par le Service d’architecture de la Ville de Lausanne et le Service des monuments et sites du Canton de Vaud. Ces concertations ont permis de travailler sur l’intégration de la dalle au niveau de l’appui et le traitement des détails de parapet, de garde-corps et de mâts. Le projet ainsi développé se caractérise par sa simplicité et le calme qu’il apporte, aucun élément ne venant déranger le rythme des arches de 1844.

Le nouveau tablier est une dalle en béton précontraint dont la hauteur varie de 25cm en bout de porte-à-faux jusqu’à 40 cm sur appui. Cette dalle de 3.90 m de portée accueille les trottoirs, mais elle est néanmoins dimensionnée pour supporter les charges accidentelles de trafic lourd. La dalle est conçue avec une précontrainte totale, permettant de gérer la fissuration à long terme du béton. Une étanchéité en lés bitumineux est également prévue sur l’ensemble de l’ouvrage. La mise en place d’un nouveau tablier en béton et d’une étanchéité permet d’assainir la structure existante en maçonnerie, qui souffre des nombreuses infiltrations d’eau, et de garantir une plus grande durabilité à l’ouvrage. Cela permet également d’améliorer l’exploitation des locaux situés sous les arches.

Le nouveau garde-corps a été proposé en 2005 dans le cadre d’un concours. Il est constitué de lames métalliques verticales, conçues pour résister aux chocs des véhicules.

Partager

Équipe du projet

Carte Localisation

Lausanne (VD)

Découvrez nos autres réalisations