shape1 shape2 shape3

Pont d’Aigremont

  • Inspection
  • Étude
  • Exécution
  • Réalisé

Le pont d’Aigremont sur la RC 706 B-P entre Le Sépey et Les Diablerets donne accès aux Diablerets et au col du Pillon en traversant le vallon de la Raverette à près de 100 m de hauteur. L’imposant ouvrage, d’une longueur de 488.50 m, en béton armé précontraint construit par encorbellements successifs a été réalisé entre 1978 et 1981.

Les six travées ont les portées suivantes : 51.30 – 100.80 – 109 – 109 – 96.40 – 22 m. Le tablier est constitué d’un caisson de hauteur variable de 5.50 à 2.30 m avec des âmes verticales et sa largeur hors tout est de 9.82 m. Le système statique est celui d’un pont flottant, où les trois piles centrales sont liées au tablier alors que ce dernier repose sur les piles d’extrémité et les culées au moyen d’appuis glissants. Les piles sont des caissons d’une forme de tronc de pyramide à base rectangulaire.

La culée côté Sépey et la pile 1 sont fondées directement sur de la roche saine par l’intermédiaire de semelles superficielles. Les piles 2 à 5, ainsi que la culée côté Diablerets, sont fondées sur un massif en béton supporté par un groupe de puits de 2.60 m de diamètre. La structure en béton du pont est en général en bon état, mais le revêtement et le trottoir sont usés et fissurés. Les murs d’aile de la culée côté Sépey présentent un réseau de fissures généralisées dues aux effets de la réaction alcalis-granulats sur le béton.

Les mesures d’intervention prévues concernent l’assainissement du tablier, le remplacement des joints de chaussée, la reconstruction des murs de la culée côté Sépey et le remplacement des ancrages des culées.

Le trottoir actuel est démoli et les puits d’évacuation des eaux sont assainis. Des éléments préfabriqués de bordure sont remplacés. Le béton dégradé est éliminé par hydrodémolition et reconstitué par ragréage au mortier. L’étanchéité et le revêtement du tablier sont également remplacés, ainsi que les joints de chaussée au droit des culées. Du côté Sépey, les murs d’aile de la culée sont assainis ou reconstruits. Finalement, les ancrages précontraints qui stabilisent les culées, dont la durée de vie est limitée, sont complétés par une nouvelle série de tirants d’ancrages précontraints permanents.

L’ouvrage a été vérifié aux séismes et les appuis et amortisseurs ont été remis en état.

Partager

Équipe du projet

Stefan Nydegger

Fondé de pouvoir - Chef de projet - Direction des travaux - Ingénieur civil

liste des publications

Carte Localisation

Ormont-Dessous (VD)

Découvrez nos autres réalisations